Le buzz c’est quoi ?

Devenu international depuis quelques années, le mot buzz dans le vocabulaire anglais était originellement associé au bourdonnement des insectes. Il a été repris par les marqueteurs pour désigner une technique destinée à créer l’effervescence autour d’un produit.

Le buzz sur internet

A l’origine, le buzz se rapportait plutôt au bruit des ailes d’une mouche. Dans la dernière partie du XXème siècle, il est devenu grâce à la magie d’internet l’expression consacrée dans le domaine du marketing pour désigner une technique visant à faire du bruit autour de la commercialisation d’un produit ou d’une marque.

Cette technique particulière ne réussira à produire l’impact voulu sur la cible visée qu’à trois conditions. L’initiateur du projet doit d’abord faire preuve d’assez d’originalité afin de créer des remous affectifs chez la cible. Deuxièmement, le projet en soi doit être porteur d’un message de fond et enfin, le buzz se doit d’être évolutif pour pouvoir s’adapter à un contexte donné.

Originalité avant tout

Pour accrocher un auditoire, la façon de présenter l’information se doit d’être aussi originale que possible. Le buzz repose en effet sur un effet d’annonce. L’initiateur du projet doit trouver la formule choc capable de générer une émotion forte sur la perception de sa cible.

Il faut donc un concept original que l’on prendra soin de faire relayer par des moyens de diffusion efficaces comme les médias. Ces dernières ont un impact phénoménal sur le mental des gens. L’essentiel est donc de les amener à jouer le jeu pour qu’ils puissent véhiculer l’information que l’on veut transmettre. Une fois reprise par les médias, le bouche à oreille ne tardera pas à venir appuyer les propos des médias.

bouche-a-oreille

Le message de fond, clé de voûte du buzz

Sans contenu, le buzz ne peut que faire long feu. L’effervescence que l’on crée autour d’un projet, d’un évènement ou d’un produit ne peut avoir d’impact réel que si ledit projet, évènement ou produit véhicule lui-même une idée force inhérente à sa nature. Depuis l’avènement d’internet, faire le buzz est désormais à la portée de tout commercial qui se respecte. Il lui suffit de faire appel à un procédé aussi vieux que le monde.

Ce procédé est tout simplement la rumeur. Une fois propagée, cette dernière enfle de façon exponentielle et atteint plus de monde que l’on n’espérait au début de l’opération. Toutefois, son projet ou son produit doit avoir un fond assez conséquent pour pouvoir tenir la cible en haleine et assurer la pérennité de l’entreprise.

Un buzz évolutif

Le commercial chargé de la promotion du produit doit veiller à ce qu’aucun couac ne se produise pendant l’opération. Il lui faudra donc trouver les moyens de garder le cap en permanence, mais il lui faudra aussi savoir moduler ses actions en fonction des réactions de la cible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *