Amazon se lance dans le marché de la VOD

Le lancement du géant Amazon sur le marché de la VOD est désormais officiel. A l’étranger comme en Europe, la firme a déjà beaucoup d’expérience dans ce domaine, ce qui sera avantageux pour ses futurs clients français.

Les points forts d’Amazon

Après avoir conquis les Etats-Unis, l’Allemagne et le Royaume-Uni, Amazon pourrait bien bouleverser le marché français de la VOD. En effet, son lancement en France est prévu dans quelques semaines. Par rapport à son concurrent Netflix qui a du mal à s’imposer sur le marché français, Amazon a des armes pour faire exploser le secteur de la Vidéo en ligne dans l’hexagone. Grâce à ces deux points forts, il peut faire la différence.

Le premier point fort est sa plateforme de séries et de films en illimité. Celle-ci est offerte à tous ses abonnés Premium. Ce modèle économique est un produit d’appel qui a pour but d’inciter ses clients à la souscription de son offre par abonnement. Et pour couronner le tout, il y a les promotions et la livraison en 24 heures. Tout ceci afin d’encourager les futurs clients français, qui ont encore une tendance à hésiter avant de payer pour voir un film ou un programme.

Amazon nettement en avance que Netflix

D’après les estimations, le géant du e-commerce affiche déjà sur sa liste 2 millions d’abonnés qui se sont souscris à l’offre Premium. C’est un net avantage par rapport à Netflix qui stagne à moins d’un million d’abonnés, même après deux ans de lancement en France. En effet, à cause de ses conflits avec les groupes audiovisuels français pour ne citer que Canal+, la firme de Los Gatos a du mal à présenter et à offrir son service sur le marché de la VOD. Par conséquent, la filiale de Netflix en France a récemment fermé ses bureaux pour cause de faillite.

L’autre point fort d’Amazon

Son deuxième atout est que les professionnels du cinéma lui donnent estime. Lors du dernier festival de Cannes, Amazon était très présent. Le groupe a pu nouer des liens avec des institutions cinématographiques comme le CNC, et ce, grâce au financement de films. Très attaché au cinéma d’auteur, Amazon est et considéré comme partenaire aux yeux des professionnels du 7ème Art. Le cinéma français pourrait en tirer des bénéfices.

Quant à Netflix, il est désavantagé par la réglementation française, qui l’interdit de diffuser dans le pays un film nouvellement acheté durant les trois premières années. En conséquence, sa plateforme est pauvre en œuvres tricolores.

D’autre part, Amazon va procéder à l’expansion massive de son service à l’échelle mondiale. L’Amazon Prime Video qui n’était accessible qu’aux Etats-Unis, en Allemagne, au Royaume-Uni, au Japon et en Autriche sera bientôt lancé en Inde ensuite dans l’hexagone. Des sources auprès du Wall Street Journal ont aussi indiqué qu’Amazon va prochainement étendre son service dans 200 pays. Cela va certainement le rapprocher de Netflix qui prétend détenir plus de 190 pays dans son compteur.

On peut dire qu’entre les deux géants du e-commerce, la guerre mondiale de la VOD est déclarée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *